Voir Tous
Rubrique
Actualités

Efficacité énergétique L’Aprue dévoile sa feuille de route

Publié par Ahmed Kessi
le 27.05.2021 , 11h00
35 lectures

L’intérêt qu’a le séminaire sur le concept du Réseau d’efficacité énergétique en entreprise (REEE), organisé, hier mercredi, par l’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (Aprue), c’est qu’il a permis « un échange fructueux entre les cadres d’entreprises» d’autant qu’il est diffusé en direct sur le Net qui, selon le directeur de l’Aprue, aboutira à la signature de conventions-cadres avec des entreprises, dont Sonatrach et Sonelgaz, et l’adoption d’«une stratégie de communication » qui vulgarisera l’efficacité énergétique au niveau des entreprises. 
Ahmed Kessi - Alger (Le Soir) - Comme il fallait s’y attendre, au suivi de près du contenu des communications qui y sont présentées, le séminaire sur le concept du Réseau d’efficacité énergétique en entreprise (REEE) a laissé sur leur faim les organisateurs de l’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (Aprue). 
Les résultats des différents comptes-rendus des entreprises (huit au total ), composant le panel retenu dans le cadre de la première expérience qui a duré deux années du REEE étant faussés par plusieurs facteurs, directs ou indirects, induits par la crise sanitaire de Covid-19. «Après les résultats escomptés par le dispositif que nous essayons de mettre en place, le REEE, dans sa première expérience, on se rend compte que l’on est encore en phase d’apprentissage », indique d’emblée le directeur de l’Aprue, Kamal Dali, lors de son allocution de clôture du séminaire. 
« On a constaté que les entreprises se sont réellement engagées dans le programme et des plans d’actions d’efficacité énergétique mais, malheureusement, certaines actions des programmes se sont limitées à certains aspects comme la facturation, etc. », a-t-il ajouté. Se voulant plus explicite, il dira : « On n’est pas encore dans le vif du sujet de l’efficacité énergétique et de réduction de la consommation d’énergie ou la réduction des gaz à effet de serre .» Toutefois, le directeur de l’Aprue se veut optimiste en positivant les choses. Même s’il reste beaucoup de chemin à faire, l’objectif d’un tel réseau (REEE) est de donner la possibilité aux entreprises de s’approprier le concept, de le maîtriser aussi, avec tous les outils à mettre en place. «C’est aussi un espace d’échange d’expériences entre entreprises qui pourra être bénéfique à l’avenir, après identification des expériences », a-t-il enchaîné. «Il faut que cet espace serve de plateforme d’échange, avec l’accompagnement des experts pour l’élaboration de programmes par les entreprises elles-mêmes. C’est une première étape, avant la certification », note-t-il en guise de synthèse.
Lors de la séance débat, après un échange de points de vue des différents experts et cadres d’entreprises, publiques et privées, il a été mis l’accent sur l’aspect qu’a pris ce premier rendez-vous de l’Aprue, à savoir la « communication » qui devait permettre d’«identifier les contraintes rencontrées sur le terrain », en vue de mener des campagnes de sensibilisation et de vulgarisation du REEE auprès des petites et moyennes entreprises pour qu’elles l’adoptent.
Le séminaire a été animé par des experts allemands et suisses notamment, qui ont présenté des communications pratiques et très accessibles où ils ont évoqué les projets liés au volet des énergies renouvelables, réalisés en Tunisie et au Maroc : « Expériences marocaines et les perspectives pour l’Algérie », « La coopération algéro-allemande en efficacité énergétique », entre autres communications présentées, etc. Ce séminaire a constitué également une occasion de décliner la feuille de route du ministère de la Transition énergétique et des Energies renouvelables (Merte).  
Il y a lieu de rappeler que le Merte et l’Aprue tablent sur un triptyque, à savoir le déploiement des énergies renouvelables, la maîtrise de l’énergie à 10% et l’adoption d’un modèle d’énergie Algérie à l’horizon 2030.
A. K.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 18-09-2021

L’expert en cybersécurité Abdelaziz Derdouri à «LSA direct» :
«Nos équipements informatiques parmi les plus infectés au monde»

Le logiciel Pegasus développé par une société israélienne a été utilisé pour espionner

2

Actualités 11:00 | 15-09-2021

AFFAIRE DE L'ASSASSINAT DE CAMIONNEURS MAROCAINS AU MALI
False flag ?

Maintenant que nous avons, juste à côté, les plus grands spécialistes de la manipulation et de la déstabilisation qui sont aussi les experts mondiaux du false flag (opérations sous faux drapeau) — je veux citer le Mossad, il faudra faire attention à

3
4

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 18-09-2021

Z comme z'bel !

5

Actualités 11:00 | 16-09-2021

PRIX

Les dessous d’une flambée